Alors que les 2 dernières semaines ont fait perdre près de 15% aux différents marchés européens, les mauvaises nouvelles du week-end ont entraîné une chute historique des bourses mondiales ce lundi 9 mars.

 

Rappel des Faits !

La chute des marchés financiers en ce lundi 9 mars est expliquée par les événements suivants.

Premier point, la propagation du coronavirus évoquée ces dernières semaines, qui emmène les pays les plus touchés dans la récession (Chine, Italie…). Aujourd’hui, de notre point de vue, le marché semble avoir intégré l’épidémie en Asie et son développement en Europe. Mais le doute persiste toujours sur son développement aux Etats-Unis dont on connait la fragilité du système de santé et son démantèlement par Donald Trump. Cela pourrait impacter la croissance de manière importante.

 Pour finir, en Europe, comme évoqué ces derniers jours, l’important est de ralentir l’épidémie afin de pouvoir absorber les cas les plus importants au sein de nos hôpitaux et ainsi maintenir le taux de mortalité bas.

Pour aller plus loin nous vous recommandons l’excellent article dont est tiré le graphique

Source: @twobitidiot 

Le krach petrolier

Deuxième point, hier l’Arabie Saoudite a décidé de baisser les prix de vente de son pétrole et d’inonder le marché. La conséquence étant une baisse de 30% du prix du baril à l’ouverture du marché. L’objectif est double pour les saoudiens :

=

Guerre avec la Russie

Obliger la Russie à accepter la réduction de production proposée la semaine dernière. La Russie a réagi aujourd’hui par le biais de Rosneft (la compagnie pétrolière d’état) se disant prête a tout pour conserver ses parts de marché.

A

Tuer les Américains

Eliminer la concurrence du pétrole de schiste Américain qui est surendettée et court à la faillite avec un prix du pétrole aussi bas.

« Tenez bon camarade ! Renfort sur zone en route ! »

 L’action des Banques centrales est très attendue par le marché, elle devrait arriver courant de la semaine pour la BCE et jeudi prochain pour la FED (qui a déjà baissé ses taux de 50 points de base).

Les banques centrales ont en effet tout le pouvoir nécessaire pour sortir le « bazooka ». Ce qui sous-entend de mettre en place des mesures inédites pour renforcer l’économie et rassurer les investisseurs. Au-delà des baisses de taux et autres rachats d’actifs devenus malheureusement habituels ces dernières années. Les banques centrales pourraient, dans un cas extrême, avoir recours à « l’hélicoptère monétaire » théorisé par M. Friedman pour créer un choc de demande. Les mesures habituelles stimulant l’offre. A Hong Kong par exemple les résidents vont recevoir des bons d’achat à échéance pour environ 1000$.

« Tenez bon camarade ! Renfort sur zone en route ! »

 L’action des Banques centrales est très attendue par le marché, elle devrait arriver courant de la semaine pour la BCE et jeudi prochain pour la FED (qui a déjà baissé ses taux de 50 points de base).

Les banques centrales ont en effet tout le pouvoir nécessaire pour sortir le « bazooka ». Ce qui sous-entend de mettre en place des mesures inédites pour renforcer l’économie et rassurer les investisseurs. Au-delà des baisses de taux et autres rachats d’actifs devenus malheureusement habituels ces dernières années. Les banques centrales pourraient, dans un cas extrême, avoir recours à « l’hélicoptère monétaire » théorisé par M. Friedman pour créer un choc de demande. Les mesures habituelles stimulant l’offre. A Hong Kong par exemple les résidents vont recevoir des bons d’achat à échéance pour environ 1000$.

Lundi noir sur les marchés :

Pétrole : -27%

CAC 40 : -8,4%

SMI : -5,5%

S&P : -7,6%

Bitcoin : -6%

NOS DERNIERES PUBLICATIONS