Bitcoin Halving : l’évènement incontournable des cryptomonnaies !

Source de tous les fantasmes depuis les débuts du Bitcoin, le troisième halving approche et aura lieu en mai 2020.

Nous vous expliquons pourquoi le halving n’aura aucun impact à court terme sur les prix, celui-ci modifiant uniquement des données techniques pour les mineurs. Cependant le halving aura bien un impact pour nous autres investisseurs. En effet, l’émission périodique de Bitcoin diminue de moitié ce qui le rend plus rare. Enfin nous vous présenterons le modèle qui permet d’estimer l’impact de la rareté sur le prix.

Qu’est-ce que le “Bitcoin halving” ?

L’émission totale de Bitcoin (BTC) est limitée à 21 millions de façon arbitraire par le White Paper. La seule façon d’émettre du Bitcoin est de «miner» un bloc. Un bloc est miné toutes les 10 minutes environ et sert à enregistrer l’ensemble des transactions. Tous les 210 000 blocs la récompense est divisée par deux, cet évènement est appelé «halving». Propre au protocole Bitcoin il a lieu environ tous les 4 ans. Le halving à venir courant mai 2020 sera le troisième et un bloc rapportera dorénavant 6,25 Bitcoin. Lors de la création du Bitcoin en janvier 2009, 50 BTC étaient générés toutes les 10 minutes environ pendant les 4 premières années, puis cette valeur est passée à 25 BTC le 28 novembre 2012 puis à 12,5 BTC le 9 juillet 2016.

Plus simplement le halving aboutit à une réduction de la production monétaire. Le phénomène se répétera dans 4 ans et le nombre de bitcoins minés sera alors de 3.125 et ainsi de suite. Nous pouvons schématiser le nombre de Bitcoin émis et le taux d’inflation monétaire comme ceci :

Quel impact sur les mineurs ?

Pour miner un bloc les mineurs ont besoin de puissance de calcul informatique, celle-ci consomme de l’énergie. Le coût de production est la somme de l’amortissement de la machine et du coût de l’électricité nécessaire. Le coût de production dépend beaucoup du prix du kilowattheure (kWh). Les mineurs sont particulièrement compétitifs dans les pays où le prix du kWh est faible. Produire un Bitcoin sera donc 2 fois plus cher à compter du prochain halving.

Pour bien comprendre, la problématique est comparable à celle du pétrole : tous les mineurs n’ont pas le même coût de production et la production s’arrête lorsque le coût de production est supérieur au prix de vente. On appelle ce phénomène la capitulation des mineurs !

Les périodes de capitulation

Le graphique ci-dessous montre les différentes capitulations historiques des mineurs (plus de détails sur l’indicateur). Nous avons superposé le prix du Bitcoin en bleu et les périodes dites de capitulation identifiable quand la ligne verte devient rouge. Les traits rouge verticaux indique les dates des deux précédents halving. Nous remarquons que les halving sont immédiatement suivis d’une période de capitulation mais pas d’une hausse des prix.

Source : TradingView ; Indicateur: Hash Ribbons

Et si tout le monde capitule ?

Pas de panique, le protocole a tout prévu ! En effet, revenons sur le coût de production et plus précisément sur la puissance de calcul nécessaire au minage d’un bloc qui est appelée « HashRate ». La difficulté du hashrate détermine le coût de production et est automatiquement ajustée par le protocole en fonction du nombre de mineurs et de l’intérêt pour le minage.

Une comparaison a été effectuée avec l’or, le charbon et le cobalt par BitMEX Research qui a schématisé la courbe d’extraction du Bitcoin comme suit :

Source Bitmex : Pourcentage de mineurs en dessous d’un certain seuil de coût d’extraction, soit le coût en $US par TeraHashes/heure produit

BitMEX Research conclu que dans l’ensemble, les industries minières tout comme le Bitcoin ont peu d’acteurs avec un coût faible ou important : la grande majorité des mineurs a des coûts moyens.

Moins le minage est rentable, moins il y aura de mineurs. Certains vont capituler, d’autres stopper leur production (en fonction de leur business model et de leurs créanciers). La baisse du nombre de mineurs entraînera une baisse de la difficulté. Ainsi le minage sera de nouveau rentable, ce qui amènera de nouveaux mineurs ou une reprise des plus patients. Ceci augmentera mécaniquement le HashRate : la boucle est bouclée, le cycle peut recommencer !

En conclusion, le halving va entraîner une baisse du HashRate à court terme. Par conséquent il est certain que le halving n’aura aucune conséquence immédiate sur le prix ! De plus l’événement est prévu de longue date et connu de l’ensemble des acteurs.

L’impact à long terme sur le prix du Halving de Bitcoin

Le halving crée bien un changement majeur en diminuant le nombre de Bitcoin produit par bloc : il le rend plus rare ! Or nous savons que la rareté est une composante importante du prix d’un actif.

Le meilleur outil pour suivre l’impact de la rareté d’un actif sur son prix est le Stock-to-Flow (stock sur flux ou S2F).

Le ratio stocks/flux est utilisé pour évaluer le stock actuel d’un actif (quantité totale actuellement disponible) par rapport au flux de la nouvelle production (quantité extraite cette année-là). Pour les produits qui stockent de la valeur comme l’or, le platine ou l’argent, un ratio élevé indique qu’ils ne sont généralement pas consommés dans les applications industrielles. Au lieu de cela, la majorité est stockée comme une couverture monétaire, faisant ainsi grimper le ratio stocks/flux.

Le S2F prévoit, si le modèle continue de se vérifier, un Bitcoin à 1 million de dollars entre 2026 et 2028. Il est important de rappeler que la rareté ne fait pas à elle seule le prix d’un actif et qu’il s’agit uniquement d’un modèle prévisionnel. Cependant c’est sans aucun doute la meilleure illustration de l’impact du halving sur les fondamentaux du Bitcoin.

Le Stock-to-flow expliqué

Source : lookintobitcoin.com

Sur le graphique ci-dessus, le prix est superposé à la ligne du ratio stocks/flux. Nous pouvons voir que le prix a continué de suivre le stock-to-flow du Bitcoin au fil du temps. La théorie suggère donc que nous pouvons projeter le prix en observant la ligne stocks/flux. Elle peut être calculée car nous connaissons le calendrier approximatif des halving de Bitcoin.

Les points colorés sur la ligne de prix de ce graphique indiquent le nombre de jours avant le prochain halving de Bitcoin. Cela rend le rapport stocks/flux (rareté) plus élevé, donc en théorie, le prix devrait augmenter. Cela a déjà été vrai dans l’histoire du Bitcoin. La ligne stock-to-flow sur ce graphique intègre une moyenne de 365 jours dans le modèle pour atténuer les changements provoqués par le halving.

En plus du graphique stocks/flow principal, l’auteur a ajouté un graphique de divergence (partie inférieure du graphique) qui montre la différence entre le prix et le stock-flow. Lorsque le prix passe au-dessus du stock-flow, la ligne de divergence passe du vert au rouge. Cela nous permet de voir comment le prix interagit avec le stock-flow à travers les cycles de marché au fil du temps.

NOS DERNIERES PUBLICATIONS