Le pétrole à 0$ ?

Le 20 avril 2020, le prix du pétrole a atteint -40$ ! Pas d’inquiétude dès aujourd’hui, il a retrouvé son prix de référence. Comment cela est-il possible ?

Qu’est-ce qu’un « Future » ?

Le contrat Future est l’un des plus anciens instruments financiers, le premier contrat Future que nous connaissons est un contrat sur le riz créé au japon au XVIème siècle. Un Future est un contrat standardisé négocié sur un marché organisé (dans le cas du pétrole le CME) permettant de s’assurer ou de s’engager sur un prix pour une quantité déterminée à une date ultérieure. Il existe toute une panoplie de contrats dont les caractéristiques sont prédéterminées en fonction des besoins exprimés par les agents économiques. Dans le cas du pétrole, à la date de livraison les barils sont livrés physiquement. La taille d’un contrat WTI est de 1000 barils (158 000 litres). C’est pour cela que les trois derniers jours de cotation sont réservés aux professionnels et fermés aux traders.

Vous pouvez retrouver toutes les spécificités ici.

Soyons Précis !

Le contrat Future WTI du CME (Chicago Mercantile Exchange) d’échéance mai 2020 a été échangé au prix de -40$ le baril durant son dernier jour de cotation ouvert au trading (la détention de contrat est maintenant réservée aux professionnels).

Le West Texas Intermediate (WTI) est un type de pétrole brut utilisé comme référence pour le prix du pétrole comme matière première. La référence européenne est le Brent de mer du nord. Pour définir le prix de référence du pétrole, l’indice prend le contrat avec l’échéance la plus proche. Plus simplement, dès demain l’indice basculera sur le contrat qui sera livré en juin à 21,11$. Les perspectives de reprise de la consommation étant meilleures pour les prochains mois, les autres contrats n’ont pas subi les mêmes variations, comme vous pouvez le constater ci-dessous.

Source : CME Group

Un prix du pétrole négatif ?

Personne n’a besoin de pétrole en mai ! Les réserves sont pleines et la demande ne cesse de diminuer. En conséquence, les professionnels n’achètent pas les derniers contrats car ils n’ont pas la capacité de les stocker. Les couts de stockage d’une quantité supérieure sont trop importants. De ce fait, être indemnisé pour l’acquisition de pétrole est compréhensible. De plus, fort heureusement, le pétrole ne peut pas être jeté sans endommager l’environnement, contrairement à d’autres matières premières. Cela implique qu’il soit forcément détenu puis consommé.

Vous vouliez spéculer ?

Désolé pour vous, cela n’était pas possible, à moins que vous ayez les capacités de trader directement le contrat. En effet, soit les dérivés ont touché leurs stops et sont échus, soit les instruments financiers sont passés sur l’échéance suivante à savoir le contrat de juin, qui lui s’échange autour des 21$. Il est par contre certain que des investisseurs ont perdu énormément d’argent dans ce mouvement de marché historique.

Bien qu’il paraisse anecdotique, il est probable qu’il s’agisse d’un avertissement sur l’état réel de l’économie et des conséquences sur les actifs financiers…

Historique cours du pétrole

Source : tradingview.com

PS : Le prix de l’essence est composé essentiellement de taxes le reste étant du pétrole raffiné. N’attendez donc pas un prix de l’essence à 0€ pour faire le plein !

NOS DERNIERES PUBLICATIONS